L’alimentation vivante : de quoi s’agit-il ?

L’alimentation vivante, également appelée crudivorisme est un régime alimentaire basé sur la consommation d’aliments crus. Ces derniers n’ont subi aucune transformation autre que la fermentation ou la germination. En alimentation vivante, on se nourrit essentiellement de végétaux. Les adeptes évitent habituellement les aliments provenant du règne animal. En quoi cette pratique alimentaire pourrait-elle être avantageuse pour notre santé ?

Manger vivant : de nombreux bienfaits pour le corps et pour l’esprit

La cuisson transforme les aliments. Elle détruit une partie des minéraux, des vitamines et des enzymes présents dans ce que nous mangeons. La cuisson peut également réduire les propriétés anticancéreuses de certains légumes et fruits. En mangeant cru, toutes les propriétés bienfaitrices des aliments restent intactes et sont bien conservées. L’alimentation vivante apporte des antioxydants, des vitamines, des fibres, ainsi que beaucoup d’autres minéraux. Ceci aide l’organisme à éliminer les déchets accumulés dans le corps.

Manger vivant renforce également le système immunitaire et aide à prévenir de nombreuses maladies comme le diabète, le cancer, les maladies cardio-vasculaires, etc. Cela améliore aussi la digestion et le métabolisme, et nous permet d’avoir un meilleur sommeil. Et ne dit-on pas que l’esprit sera sain, quand le corps est en bonne santé ? L’alimentation vivante est ainsi profitable à l’esprit. Lorsque nous avons une santé optimale, nous avons une meilleure créativité, une meilleure concentration. Et nous vivons plus zen…

Les graines germées, un pilier de l’alimentation vivante

Les crudivores consomment des fruits crus ou séchés. Les légumes constituent également les aliments de base en alimentation vivante : légumes-feuilles, plantes aromatiques, etc. Selon les études, on profite de toutes les vertus bienfaitrices des aliments vivants lorsqu’on les mange dans les deux heures après leur récolte. Les adeptes du crudivorisme mangent aussi des céréales, des algues, des légumes lacto-fermentés, du lait de noix, mais surtout des graines germées. Ces dernières sont les aliments vivants par excellence. Les graines germées contiennent des oligo-éléments et des nutriments vitaux, indispensables à l’organisme. La germination multiplie en effet la quantité des oligo-éléments et des vitamines présentes dans les graines. Elle transforme également l’amidon en sucres simples libres. La quantité des protéines et notamment de la lysine est aussi augmentée. Les graines germées favorisent l’oxygénation des cellules.

Comparées aux légumes « adultes », les graines germées contiennent trois à douze fois plus d’éléments nutritifs. Elles sont gorgées d’enzymes et sont aussi très digestes. Parmi les graines germées les plus connues, on trouve les légumes (fenugrec, radis, cresson…), les céréales (sarrasin, blé, avoine…), les oléagineux (tournesol, noisettes, amandes…) et les légumineuses (lentilles, haricots, pois chiche. ). Pour profiter de leur haute teneur nutritive, vous pouvez faire germer des graines chez vous. Il vous suffit de choisir, d’acheter et de faire pousser vos graines à germer dans un germoir maison. C’est à la portée de tout le monde. Vous n’avez pas besoin d’un jardin ou d’un balcon pour faire votre propre germination. Pour les consommer, vous pouvez ajouter vos graines germées à vos salades et à vos crudités.

Vous souhaitez adopter cette pratique alimentaire, mais vous souhaitez quand même consommer de temps à autre des viandes et des poissons ? Pour préserver les nutriments contenus dans vos aliments, évitez la cuisson à une température dépassant 40°C et favorisez la cuisson à la vapeur. N’oubliez pas que plus vos aliments sont cuits, plus ils perdent leurs éléments nutritifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *