La cryolipolyse est-elle vraiment efficace ?

La cryolipolyse est une lipolyse par le froid pour réduire le tissu graisseux de manière sélective et non invasive. Cette nouvelle technique consiste à réduire les cellules graisseuses par une température froide entre -5°C et -8°C. Il faut noter que les vaisseaux sanguins et le système nerveux près des cellules graisseuses sous-cutanées resteront préservés puisqu’ils sont moins vulnérables aux effets du froid.

Comment fonctionne la cryolipolyse ?

Le procédé de cryolipolyse consiste à favoriser la dégradation des adipocytes sans atteindre les tissus adjacents, et ce de manière naturelle. Cette technique s’adresse aux hommes comme aux femmes qui recherchent une technique d’amincissement non-invasive pour combattre la cellulite et les bourrelets. On applique un transducteur sur la zone à traiter. Le nombre d’applications dépend de la surface à traiter. Par exemple, il faut deux applications pour la zone abdominale, c’est-à-dire une application sur chaque flanc. Il en faut également deux pour la zone dorsale inférieure. Chaque application dure entre 40 et 70 minutes en fonction de la profondeur du tissus adipeux et de la réduction souhaitée. Le transducteur est un appareil qui combine le froid et l’aspiration sous vide en même temps pour réduire l’épaisseur de la couche adipeuse et détruire les adipocytes. C’est ce que l’on appelle la cryotechnologie sélective. Une application permet de perdre entre 5 et 15 mm de tissu adipeux, ce qui équivaut à 25 à 45% du tissu graisseux. Au bout de 15 jours seulement, 40% environ du résultat est déjà visible. Il est possible de renouveler l’intervention une seconde fois après au minimum 6 semaines. C’est la durée nécessaire pour évaluer les résultats de la première intervention.

Quelles sont les précautions à prendre ?

L’intervention ne nécessite pas d’anesthésie, car elle n’utilise ni d’aiguille ni d’incision. Le processus n’est pas douloureux, mais vous ressentez légèrement une sensation de froid localisée en début de séance. Il se peut également que vous sentiez un faible étirement sur la zone traitée à cause de l’action du vide. Habituellement, il peut apparaître une rougeur sur la zone traitée ainsi qu’une insensibilisation. Exceptionnellement, un léger hématome peut apparaître, mais se résorbera naturellement après quelques jours. Quoi qu’il en soit, le patient peut reprendre ses activités normales le jour même de l’intervention. Mais, même si la technique est non-invasive, il y a quelques précautions à prendre. Il ne faut pas traiter les vergetures ou cicatrices récentes ainsi que les cicatrices de césarienne de moins d’un an. Cela peut engendrer un risque d’aggravation. Dans la semaine qui précède ou suit le traitement, les séances UV, les séances de bronzage, les soins esthétiques par laser ou IPL sont à proscrire. Enfin, il y a quelques contre-indications, des cas où la cryolipolyse est interdite. Il ne faut pas recourir à la cryolipolyse pendant la grossesse ou l’allaitement, en cas de diabète mal contrôlé, d’hernie inguinale, de maladie de Raynaud et d’urticaire dû au froid, de cryoglobulinémie, de lésions cutanées actives sur la zone à traiter ou de traitement anticoagulant en cours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *