Le taekwondo pour canaliser son énergie débordante

Pourquoi ne pas choisir la voie des pieds et des poings ? Non, ce n’est pas une incitation à la violence. Il s’agit tout simplement de la signification du mot coréen taekwondo. Ce sport de combat asiatique permet de canaliser le surplus d’énergie que vous avez en réserve.

Le mode d’emploi pour le taekwondo

L’origine du taekwondo remonterait au moyen âge. C’est à partir des années 50 que l’art martial a pris ses codes actuels. Ce sport était devenu une discipline olympique dès 1994. Le taekwondo repose sur quelques bases. Il y a notamment le kyorugi ou combat libre face à un autre pratiquant. Les techniques dites kibon sont transmises par un maître dans un Do-Jang, l’équivalent coréen du dojo. Avec le Poomse, le sportif se bat contre un adversaire imaginaire. Il enchaine ainsi des figures et des coups appris par cœur. Puis, il y a les combats arrangés ou Han-Bon. Les coups seront alors appris à l’avance comme une chorégraphie. Le taekwondo inclut aussi des casses spectaculaires qui se passent parfois en hauteur.

Tirer profit de ce sport de combat coréen

Le taekwondo offre tous les avantages d’un sport de combat. Il travaille le souffle et le rythme cardiaque. Cette discipline permet aussi de développer différentes qualités notamment la souplesse, l’endurance ainsi que la résistance aux coups. Les mains et les pieds seront aussi endurcis pour les casses. Cela dit, arriver à briser une pile de 5 briques s’agira davantage de technique que de force brute. En France, ce sport est pratiqué depuis 1968. Le pays compte ainsi plusieurs champions à son actif. Il sera assez facile de trouver un club dans l’Hexagone. Les grades et les degrés sont à gravir pour passer maîtres dans cet art. Ceux qui pratiquent le taekwondo sont souvent des adeptes de la non-violence. Ils peuvent également se défendre correctement en cas d’agression.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *