La santé par les plantes

Il y en a qui ne jurent que par les médicaments génériques, il y en a qui suivent un traitement avec ces médicaments et qui n’ont pas d’autre choix, et il y en a qui s’en trouvent bien et qui guérissent avec. Tant mieux pour eux. Et vous ? Pensez-vous que la santé par les plantes n’est pas une vue de l’esprit mais quelque chose de vraiment efficace et qui peut vous apporter beaucoup de bienfaits ?

Êtes-vous adepte ?

Depuis des années maintenant, et surtout dans cette ère du retour aux sources, à la nature, de nombreuses personnes et de nombreux praticiens se tournent uniquement vers les plantes. Il faut dire que la nature est une véritable pharmacie qui ne cesse de nous étonner par ses vertus et son efficience. Dans tous les cas, les huiles essentielles, les gélules, les tisanes et les élixirs floraux n’ont jamais été aussi utilisés, reconnus et appréciés. Et si on est un tant soit peu objectif, on reconnaîtra que la santé par les plantes, ou la phytothérapie, est la médecine la plus vieille qui soit.

Pourquoi cet engouement ?

Le fait est que les principes actifs des plantes médicinales agissent directement sur l’organisme. Et ce qui est extraordinaire, c’est que chacune de ces plantes comportent environ 200 à 300 composants ! Et c’est de l’interaction entre ces différentes substances que l’on obtient l’efficacité thérapeutique. Mais il faut être vigilant : n’est pas thérapeute qui veut. L’automédication n’est pas recommandée car les risques de toxicité sont bel et bien réels. C’est vrai, vous avez certainement appris par votre grand-mère, comme la plupart d’entre nous, que le thym est excellent pour lutter contre le rhume, que le tilleul est parfait contre les insomnies, que la sauge règle les problèmes de circulation. Mais la prudence est de mise, notamment si vous devez soigner un enfant ou une personne âgée. Par exemple, le millepertuis est un antidépresseur qui n’a pas d’égal mais mal dosé, il devient dangereux pour la santé, d’où la législation bien spécifique qui en régit l’utilisation. Alors, pour ne pas prendre de risques inutiles, consultez d’abord votre thérapeute avant de commencer une cure par les plantes.

Quelques mots sur les élixirs floraux

Dans la gamme de la phytothérapie, les élixirs floraux sont les derniers-nés, quand bien même ils sont déjà été plébiscités par le Dr Edward Bach au début du siècle. Et vous n’allez certes pas les bouder…Car les fleurs influencent positivement les humeurs, les états d’âmes. Elles sont idéales pour calmer les troubles physiologiques. Si l’on croit les dires de cet homéopathe et bactériologiste anglais de réputation mondiale, il existerait des fleurs de vitalité ou d’optimisme, en fait, chaque fleur aurait une vertu permettant de développer celle qui nous manque…Pour en préparer, rien de sorcier : déposer des fleurs cueillies en pleine floraison dans un bol d’eau pure et en recueillir le jus après plusieurs heures. Les élixirs floraux sont à boire, donc par administration orale ou encore en gouttes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *