Comment faire pour ne pas céder à la panique, au stress ?

La crise de panique est un phénomène plus fréquent que vous le croyez. Puis, elle peut arriver à tout le monde. Ce mal vous prend par surprise. C’est un véritable calvaire qui survient sans prévenir. Les symptômes viennent vous accabler sans vous laisser le temps de comprendre ce qui vous arrive. Le risque de sombrer dans la dépression ou le burn-out est bien réel. Rassurez-vous, plusieurs solutions permettent de gérer une crise de panique. La respiration figure parmi les options les plus efficaces pour contrôler cet effet du stress excessif.

Mieux comprendre ce qui vous arrive pendant une crise de panique

L’attaque de panique vous surprend sans aucun signe annonciateur. Cette crise due au stress est imprévisible. Il s’agit d’un mal qui touche essentiellement les jeunes et la population active. Les 35 à 40 ans sont les plus nombreux à en souffrir. Selon des études concordantes, entre 1 à 3 % des Français ont un jour rencontré les difficultés liées à la crise de panique. Les lycéens et les universitaires sont parfois touchés au plus haut point avec une prévalence de 30 % avant les examens. Vous l’aurez compris, les préparations au concours et l’arrivée d’une épreuve font paniquer de nombreuses personnes. C’est normal de s’inquiéter, mais ce serait encore mieux de se concentrer sur la révision. Étant plus préparés, les étudiants vont moins paniquer à l’approche des examens. Chez l’adulte dans le milieu professionnel, l’angoisse peut peser dès le réveil le matin. La simple idée d’aller au travail donne le tournis à beaucoup d’individus. Parfois, la solution consiste à changer de métier. Autrement, il faut essayer de chercher ce qui déplaît dans le poste. L’hyperventilation nocturne est une autre manifestation de la panique liée au stress chronique. L’organisme s’emballe au point d’oublier le mécanisme normal de la respiration. Face à cette désagréable expérience, il faut chercher de l’aide, notamment auprès d’un coach de bien-être.

Les astuces pour éviter de paniquer en cas de stress

Lorsque vous ressentez que les symptômes de la crise de panique s’accumulent, vous devez laisser de côté ce que vous êtes en train de faire. Asseyez-vous par terre, le dos contre un mur. Mettez les mains dans un sac en papier ou liez-les devant vous. Respirez très profondément et concentrez-vous sur les inspirations et les expirations. Détendez votre diaphragme autant que vous pourrez le faire. Faites une respiration ventrale très lente et profonde pendant quelques minutes. Pendant ce temps, vous devez chasser de votre esprit toute pensée négative. Si vous préparez un examen, dites-vous que tout se passera bien puisque vous avez suffisamment révisé. Si le fait de devoir atteindre des objectifs professionnels difficiles vous angoisse, rappelez-vous que faire de votre mieux serait déjà suffisant. Oubliez qu’il est difficile de trouver un autre emploi et que vous avez des tas de mensualités en cours. De manière générale, vous devez vous souvenir que vous aviez pu surmonter de nombreux obstacles dans le passé. Vous pouvez aussi demander l’aide d’un coach en respiration à l’instar de Loris Vitry pour apprendre à mieux gérer votre stress et vos crises d’angoisses. Le yoga ou la méditation aussi peut vous aider, mais inscrivez-vous à une bonne école. Enfin, soignez votre alimentation. Une carence en magnésium peut vous rendre nerveux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *