Tire à l’arc : un sport, un loisir

Précision, cible, technicité, détente…Un sport d’adresse, car il combine à la fois le physique et le mental. II se pratique en plein air et le plus souvent dans un décor naturel calme. Le temps d’un week-end ou de quelques jours, le tir à l’arc permet de s’évader de la routine quotidienne.

Un sport de loisir qui fait travailler le corps

C’est un sport qui développe surtout le haut du corps. L’archer, lorsqu’il tend l’arc doit faire appel à ses muscles. Le tir à l’arc développe aussi bien le côté droit que le côté gauche du corps. Toutefois, le matériel de tir doit être adapté à la capacité physique et morphologique de l’archer afin que la flèche atteigne sa cible.

Une école de précision et concentration

Le tir à l’arc fait travailler votre mentale. Il nécessite de la rigueur, de la précision, de la concentration, de la régularité. De plus, il exige en même temps de l’équilibre, de la volonté, de la maitrise de soi et de la résistance au stress. La concentration sollicitée est telle que le tir à l’arc permet de faire le vide des soucis quotidiens.

Risques du tir à l’arc

Rien n’est parfait, il y a toujours le revers de la médaille. Le tir à l’arc peut induire des problèmes de santé plus ou moins grave. Des douleurs peuvent s’observer au niveau du cou et des bras. Au cours de la séance de tir, les archers peuvent être victimes de crampes. Le bras qui tient l’arc peut être susceptible à des tendinites du coude. L’autre bras qui tend l’arc peut être sujet aux tendinites de la main. Afin de minimiser les risques d’accidents au tir à l’arc, il est recommandé de bien s’échauffer avant les séances de tir et s’offrir un matériel de bonne qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *