Choc émotionnel dû au déménagement : comment gérer ?

Le changement de maison signifie souvent un nouveau départ. Il s’agit d’une expérience positive si vous l’avez décidée de votre plein gré. Par contre, un déménagement contre votre volonté ou suite à un triste événement peut engendrer un choc émotionnel. La perte des repères est vécue comme une expérience traumatisante, surtout pour les enfants. Voici quelques conseils qui pourront vous aider dans la gestion des émotions au moment de déménager.

Se préparer psychologiquement pour le déménagement

Un déménagement réussi se prépare des semaines à l’avance. Vous avez à résilier les contrats en respectant les préavis de 90 jours. Il est nécessaire de régler le côté administratif très tôt. Puis, il y a aussi la question des sentiments. Votre maison réunit tout ce que vous avez vécu depuis quelque temps. Elle est associée à vos joies, vos peines et d’autres ressentis. Il faudra vous préparer à retrouver un tout autre local pour la suite de votre existence. Dites-vous que c’est la fin d’un épisode. De nouvelles aventures vous attendent ailleurs. Le changement de domicile est une bonne chose, il suffit d’apprendre à l’apprivoiser.

Aborder le déménagement avec philosophie

Une gestion des émotions s’impose avant, pendant et après le changement de domicile. Dans tous les cas, vous n’avez pas beaucoup de temps pour plonger dans vos souvenirs. Il faudra prévoir les cartons, contacter le transporteur, organiser le nouvel aménagement et vous occuper de 1000 autres tâches. Faites tout de même attention à vos enfants. Le déménagement est vécu comme un choc pour eux. Les petits ne tiennent pas tellement à l’appartement ni au « 3 pièces + cuisine ». Ce sont surtout les copains qui vont leur manquer. Pour le meilleur ami, vous pouvez suggérer de garder le contact. Avec Facebook, le téléphone portable et tout le reste, il est possible de rester proche sans l’être physiquement.

Oublier progressivement son ancienne maison et… vivre

Quitter une ancienne maison demande parfois un véritable deuil. La naissance des enfants, les baptêmes, les anniversaires et divers autres souvenirs sont associés à ce domicile. Les disputes entre le couple vont même vous manquer. Cela fait partie de vous. Déménager signifie abandonner une partie de soi. Le déménagement est encore plus difficile à vivre s’il vient suite à un triste événement. Cela dit, un décès, un divorce ou la perte d’un emploi peut entraîner un véritable choc psychologique. Le changement de maison ne fait qu’aggraver une gestion des émotions déjà délicate. Quoi qu’il en soit, accordez-vous du temps pour oublier votre ancien domicile et tout ce qu’il a renfermé. Cela demande parfois une semaine pour ne plus s’en souvenir si les amis dans le nouveau quartier sont sympathiques. Certaines personnes ne parviennent pas à démarrer une nouvelle vie. Elles restent bloquées émotionnellement à cause des événements tristes qui s’y sont produits. Dans ce cas, il est peut être nécessaire de recourir à l’aide d’un coach, en se rendant par exemple sur https://www.emotions-detox.fr/. Le coach va alors vous aider à évacuer vos émotions négatives qui vous empêchent d’être heureux.
Quoi qu’il en soit, il est conseillé de rester actif. Les activités que vous pouvez faire dans votre nouveau « chez vous » vont vous occuper à un tel point que vous n’avez pas beaucoup de temps pour les sentiments. Parfois, rester actif suffit pour ne pas ruminer du noir. Quoi qu’il en soit, appréciez chaque instant de votre déménagement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *