Hypothyroïdie et prise de poids

Les personnes en surpoids rencontrent parfois des troubles endocriniens. Mais le dysfonctionnement d’une glande peut aussi être la cause du problème pondéral. En effet, une personne atteinte d’hypothyroïdie ne mange pas plus qu’à son habitude, mais il gagne néanmoins des kilos. Voici quelques éclairages sur ce point.

L’hypothyroïdie est une pathologie endocrinienne courante

Comme son nom l’indique, l’hypothyroïdie est une baisse de l’activité de la glande du même nom. Cet organe sécrétoire se trouve au niveau du cou, sur la partie antérieure. Quand cette endocrine rencontre une difficulté à produire les hormones T3 et T4, le corps tout entier en subit les conséquences. La prise de poids est l’une des retombées, mais d’autres effets de cette baisse d’activités sont également observés. Lorsque le taux hormonal est très bas, l’organisme a tendance à tourner au ralenti. Le cœur bat moins vite. La digestion se fait en douceur. L’individu devient psychologiquement vulnérable. Cette forme d’atteinte thyroïdienne concerne entre 3,5 et 10 % de la population. Elle demande un traitement médical à base d’hormone de substitution. L’autre aspect de la maladie endocrinienne se manifeste de manière plus diffuse. La surcharge pondérale modérée en est l’un des principaux signes. Elle touche un certain nombre de personnes, mais ne nécessite pas encore une prescription médicale.

La prise de poids reste relativement faible pour cette maladie

Il y a une relation directe entre l’indice de masse corporelle et l’hypothyroïdie. La glande située au cou répartit les dépenses énergétiques au repos. La sensibilité à la fatigue pousse parfois les patients à manger et dormir plus. Dans tous les cas, le changement pondéral n’est pas pour autant dramatique. Les scientifiques rapportent que la différence entre une personne souffrant de ce trouble hormonal et un individu sain reste minime. Ce sont seulement quelques kilogrammes de plus. Dans la plupart des situations, cette augmentation du poids vient des œdèmes. Lorsque le diagnostic est établi après une analyse de sang, le traitement peut commencer. L’administration d’hormone de substitution peut durer quelques semaines, mais les résultats se voient dès les premiers jours. Le poids diminue de manière palpable tout de suite après la prise en charge clinique.

Il existe différentes manières de limiter la prise de poids

Le traitement de l’hypothyroïdie dépend de la gravité de la maladie. Si le taux hormonal est moyennement faible, un ajustement de l’alimentation devrait suffire. Le patient doit consommer plus de nourriture contenant de l’iode. Les fruits de mer sont fortement recommandés. Les nutritionnistes proposent aux végétariens d’ajouter les algues à leurs habitudes. Comme hypothyroidie.eu, il est inutile de s’imposer un régime pour perdre du poids. Les kilos superflus disparaissent tous seuls lorsque la thyroïde retrouve son fonctionnement normal.
Si le niveau de T4 et de T3 est trop bas, les médicaments sont inévitables. Le traitement dure parfois 2 mois. Pendant ce temps, le malade doit continuer à bouger pour aider l’organisme à brûler la réserve de graisse. Le poids de santé peut être retrouvé en 4 semaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *